top of page
Rechercher

Les oméga-3, ennemis de la dépression hivernale

ROLE DES ACIDES GRAS POLYINSATURES OMEGA-3 (AGPI) DANS LA DEPRESSION ET LA RESISTANCE AU STRESS

Les acides gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI) peuvent jouer un rôle important dans le maintien de la santé mentale et de la résistance au stress, et une supplémentation en AGPI oméga-3 peut avoir des effets bénéfiques sur la prévention et le traitement des troubles dépressifs. Bien que les mécanismes sous-jacents restent flous, les preuves scientifiques accumulées indiquent que les AGPI oméga-3 peuvent présenter des effets pléiotropes sur la structure et la fonction neuronales. Ainsi, ils jouent un rôle fondamental dans les activités cérébrales impliquées dans la régulation de l’humeur et possèdent ainsi indirectement une activité antidépresseur notamment dans les dépressions amplifiées par la saison hivernale.

De nombreuses études scientifiques récemment publiées émettent des hypothèses sérieuses quant aux mécanismes neurobiologiques potentiels sous-jacents aux effets antidépresseurs des AGPI oméga-3 :

-        (1) Ceux-ci incluent celui d’effet anti-neuroinflammatoire ;

-        (2) Un effet sur l’axe axe hypothalamus-hypophyso-surrénalien (HPA) dans le cas du stress chronique. Ainsi, dans le cas du stress chronique, les taux élevés de cortisol et des CRF (facteurs déclenchant la libération de cortisol) sont corrélés avec des taux très basses d’OMEGA-3. Et une dose quotidienne d’OMEGA-3 permet de lutter contre l’augmentation du cortisol, diminuant ainsi tous les effets néfastes du cortisol dans le stress chronique ;

-        (3) Un effet négatif sur le stress antioxydant ;

-        (4) Un effet anti-neurodégénérescence;

-         (5) Un effet de neuroplasticité et de plasticité synaptique ;


N’HESITEZ PAS ET VENEZ PRENDRE CONSEIL CHEZ ONCOSTYLE…..

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page